Partagez
Aller en bas
Date d'inscription : 25/05/2018
Messages : 24
Voir le profil de l'utilisateur

Et tombent les idoles...

le Lun 20 Aoû - 9:45
Il est des groupes que tout bon metalleux se doit d'aimer sous peine d'être irrémédiablement jugé comme hérétique ! Et pourtant.... malgré tous vos efforts, impossible d'aimer telle ou telle de ces icônes intouchables. Pour ne point risquer l'excommunication, vous gardez alors pour vous le secret maudit de votre désamour. L'heure du coming out (of the closet) à sonner ! Enfin ici, vous allez pouvoir révéler l'objet de votre honte... Et parce qu'il faut donner l'exemple, je me lance. Trois groupes que je devrais aimer... sauf que non... J'y arrive pas.

1. KISS. Pour un fan de hard US comme moi, impossible de ne pas aimer KISS. Ben si... Pourtant, j'ai tous les albums (la honte ne conduit pas seulement à vous faire garder silence, elle vous mène parfois, pour sauver les apparences, à investir dans la disco du groupe honni). J'ai toujours trouvé cela totalement nul, indigent, quelle que soit la période.... une seule exception : j'aime bien "Créatures of the night" (1982). Même les Alive (I & II) si souvent portés aux nues m'ennuient profondément...

2. VAN HALEN. Mille pardons à Monsieur REM dont je sens le courroux prêt à s'abattre sur moi.... Là encore, j'ai toute la disco. Mais rien n'y fait... VAN HALEN parle un langage que je ne comprends pas... Je trouve cela plat, mou, sans refrain marquant. Diamond Dave m'est insupportable (j'ai d'ailleurs trouvé ses albums solo toujours insipides...). Là encore, une exception ; celle-là est de taille !!! J'aime - non, j'adore - l'album 5150 avec Hagar. C'est pour moi, sans doute, l'un des plus grands albums de hard FM de tous les temps.

3. BLACK SABBATH : là, je m'attaque à du encore plus lourd (dans tous les sens du terme)... C'est simple, du groupe, je n'aime rien (ou très peu de choses... quelques morceaux ici ou là). La voix d'Ozzy m'est insupportable ; les riffs de Iommi ne suscitent en moi que bâillements, les délires psychédéliques du groupe me font fuir... Même Heaven and Hell avec Dio au chant (que par ailleurs, j'aime bcp) ne parvient à générer chez moi  qu'un vague intérêt vite enseveli sous une montage d'indifférence.

Et voilà, dans la grande église du Metal, le corps tordu par la douleur et la honte Embarassed , je prie sans répit pour le salut de mon âme. En espérant que là haut, quelqu'un m'entende...
avatar
Victim of tchatche
Victim of tchatche
Age : 47
Localisation : 66
Date d'inscription : 14/02/2018
Messages : 108
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Lun 20 Aoû - 11:48
avatar
The Sentinel
The Sentinel
Age : 47
Date d'inscription : 21/01/2018
Messages : 375
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.metalblabla.com

Re: Et tombent les idoles...

le Lun 20 Aoû - 12:19
Les 3 ont fait partie de ma liste des "c'pas normal mais j'aime pas". J'ai adopté VH il y a longtemps tout de même en commençant par 5150 moi aussi. J'ai eu plus de mal avec la période DLR dont j'adorais par contre Skyscraper. Et là j'suis à fond dans le groupe justement, suite à mon papier je me suis tout réécouté, acheté ce qui me manquait etc. C'est du génie. Précision. Eddie est un génie. Même quand c'est moyen, c'est bon grâce à lui. Je suis d'accord avec "sans refrain marquant" pour pas mal de passages dans la disco, mais pas pour tout bien entendu. Mou par contre, objectivement faux. C'est la MEME dynamique que celle de Led Zep. Après, on aime ou pas, hein, ça, ça se discute pas trop. Smile

Black Sab : j'ai évidemment accroché à Heaven & hell en tant que fan de Dio / Rainbow. Mais pendant des années je n'ai pas réussi à entrer dans le délire du groupe. Et puis petit à petit je m'y suis plongé. En me remettant dans le contexte et l'époque et en écoutant VRAIMENT ce que ces mecs font. Et ce qu'ils SONT. Et ma conclusion est celle dont je parlais dans une émission :  ils sont mauvais ou pas très bons mais ils inventent quelque chose. Chaque titre est une invention, chaque riff va engendrer des milliers de groupes et de sous-genre. Et la prod est d'époque donc géniale : on entend les amplis, la batterie, etc. Et le bassiste est malin. Et malgré tous les défauts (Ozzy en tête) c'est encore du génie. De ce génie qui passe par le bas, par en dessous. Mais c'en est. Après, on aime ou pas, hein, ça, ça se discute pas trop. Smile

Kiss… Une de mes "lacunes". Ce qui est marrant c'est que j'ai décidé de me refaire toute la disco (enfin, sur la vieille période) et de m'y remettre vraiment pour essayer d'en tirer quelque chose tout de même. Le problème que j'ai (j'avais ?) avec Kiss c'est leur look que je trouve… craignos, la personnalité de Simmons que j'exècre et enfin le fait que je sois passé par toutes les autres cases hard US avant d'arriver à eux. Et que j'ai préféré le reste, Kiss n'ayant pas de grand guitariste et que les deux voix ne m'ont jamais scotché comme celles de Dee Snider ou d'autres (Sebastian Bach, Sammy H, etc.). Me suis fait Love gun l'autre jour et c'est quand même très bon, je suis rentré dedans. Et je suis content. Kiss est un grand groupe, y a plein de disques chouettes, donc je devrai y trouver mon compte. Après, on aime ou pas, hein, ça, ça se discute pas trop. Smile
avatar
Victim of tchatche
Victim of tchatche
Age : 32
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 14/02/2018
Messages : 120
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Lun 20 Aoû - 18:54
Monsieur Pat a écrit:
1. KISS. J'ai toujours trouvé cela totalement nul, indigent, quelle que soit la période.... une seule exception : j'aime bien "Créatures of the night" (1982). Même les Alive (I & II) si souvent portés aux nues m'ennuient profondément...



Monsieur Pat a écrit:2. VAN HALEN. Je trouve cela plat, mou, sans refrain marquant. Diamond Dave m'est insupportable (j'ai d'ailleurs trouvé ses albums solo toujours insipides...)



Monsieur Pat a écrit:3. BLACK SABBATH : les riffs de Iommi ne suscitent en moi que bâillements, les délires psychédéliques du groupe me font fuir... Même Heaven and Hell avec Dio au chant (que par ailleurs, j'aime bcp) ne parvient à générer chez moi  qu'un vague intérêt vite enseveli sous une montage d'indifférence.
avatar
Age : 22
Date d'inscription : 14/02/2018
Messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Lun 20 Aoû - 20:08


Sinon moi de mon côté, comme groupe que j'en ai rien a battre tellement ça me laisse complètement osef, il y a AC/DC parce que en vrai, j'ai jamais trouvé ça si ouf et le chant m'irrite les tympans au plus haut point.
Et en plus metal, bah y'a Black Sabbath aussi, ça m'en touche une sans bouger l'autre, et même la période avec Dio, j'arrive juste pas.
avatar
Victim of tchatche
Victim of tchatche
Age : 47
Localisation : 66
Date d'inscription : 14/02/2018
Messages : 108
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Lun 20 Aoû - 20:19
Grif a écrit:
Et en plus metal,  bah y'a Black Sabbath aussi, ça m'en touche une sans bouger l'autre, et même la période avec Dio, j'arrive juste pas.

avatar
Date d'inscription : 14/03/2018
Messages : 13
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Mar 21 Aoû - 10:12
On peut mettre tous les groupes d'avant les années 90 pour moi dans ce topic. Voilà voilà c'était court pirat
Date d'inscription : 25/05/2018
Messages : 24
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Mar 21 Aoû - 10:24
Tu veux dire maiden, Judas priest, Motorhead, Manowar, Accept, Helloween, Dio, Slayer, Metallica, Megadeth, Scorpions... ???? Shocked
avatar
Date d'inscription : 14/03/2018
Messages : 13
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Mar 21 Aoû - 10:52
Oui tout à fait. Evidemment quand j'ai découvert le style à l'âge pré-adolescent, je les ai écouté, et parfois pris mon pied sur le coup (Metallica et Megadeth surtout), mais une fois que l'on tombe complètement dans l'extrême, difficile d'apprécier tous ces vieux groupes. Puis quand on recherche des choses plus abstraites, la scène metal pré-90', qui est beaucoup plus terre à terre dans l'approche, ce n'est plus votre came du tout. Voilà pour l'explication Smile
Date d'inscription : 25/05/2018
Messages : 24
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Mar 21 Aoû - 11:05
Bon, ben, là c'est un strike ! Toutes les idoles par terre d'un seul coup ! Laughing
avatar
The Sentinel
The Sentinel
Age : 47
Date d'inscription : 21/01/2018
Messages : 375
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.metalblabla.com

Re: Et tombent les idoles...

le Mer 22 Aoû - 10:17
Neurocatharsis a écrit:Puis quand on recherche des choses plus abstraites
Tu entends quoi par "abstrait" ? Côté parole ? Concept ? Ou plutôt travail d'ambiance plutôt qu'une approche "chanson" ? Autre chose ?
Date d'inscription : 15/02/2018
Messages : 54
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Mer 22 Aoû - 20:30
Neurocatharsis a écrit:Oui tout à fait. Evidemment quand j'ai découvert le style à l'âge pré-adolescent, je les ai écouté, et parfois pris mon pied sur le coup (Metallica et Megadeth surtout), mais une fois que l'on tombe complètement dans l'extrême, difficile d'apprécier tous ces vieux groupes. Puis quand on recherche des choses plus abstraites, la scène metal pré-90', qui est beaucoup plus terre à terre dans l'approche, ce n'est plus votre came du tout. Voilà pour l'explication Smile
Etre fan de metal extrême sans aimer Metallica (les premiers), Slayer, Bathory, Celtic Frost ou Napalm Death, ça me semble étonnant. Shocked

Mais bon pour le reste on a pas mal de dégoûts en commun (dans la liste de Monsieur Pat je sauve le Big 3 et Motörhead, rien d'autre).
avatar
Date d'inscription : 14/03/2018
Messages : 13
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Jeu 23 Aoû - 10:04
Monsieur REM a écrit:
Neurocatharsis a écrit:Puis quand on recherche des choses plus abstraites
Ou plutôt travail d'ambiance plutôt qu'une approche "chanson" ?

C'est exactement ça. Les textures, les ambiances, le mélange d'influences, une volonté presque progressive de tous les instants (et je ne parle pas de Dream Theater hein  Evil or Very Mad ). A partir des années 90 et surtout dans les années 2000, ça a été l'âge d'or pour ça dans le metal. D'où justement je pense le sentiment de "déclin" que ressentent souvent les hardos qui ont connus les 80'. Mais le genre est juste passé à autre chose en fait. L'approche "chanson" (qui personnellement me lasse très vite, même si c'est efficace) n'existe le plus souvent désormais qu'au travers de groupes/styles assez moyens (metalcore, repompe des années 80, etc...).
avatar
Date d'inscription : 14/03/2018
Messages : 13
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Jeu 23 Aoû - 10:06
Hoover a écrit:
Neurocatharsis a écrit:Oui tout à fait. Evidemment quand j'ai découvert le style à l'âge pré-adolescent, je les ai écouté, et parfois pris mon pied sur le coup (Metallica et Megadeth surtout), mais une fois que l'on tombe complètement dans l'extrême, difficile d'apprécier tous ces vieux groupes. Puis quand on recherche des choses plus abstraites, la scène metal pré-90', qui est beaucoup plus terre à terre dans l'approche, ce n'est plus votre came du tout. Voilà pour l'explication Smile
Etre fan de metal extrême sans aimer Metallica (les premiers), Slayer, Bathory, Celtic Frost ou Napalm Death, ça me semble étonnant. Shocked

Et pourtant il y'en a beaucoup ! Pour les styles extrêmes je retiens les trois derniers que tu as cité, pour dire qu'ils ont surtout posé les bases et donné l'impulsion à toute la suite depuis, avec des groupes qui ont exploré ces genres, parfois même avec plus de succès faut bien l'admettre.
avatar
Age : 26
Date d'inscription : 14/02/2018
Messages : 55
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Jeu 23 Aoû - 20:51
Neurocatharsis a écrit:
Monsieur REM a écrit:
Neurocatharsis a écrit:Puis quand on recherche des choses plus abstraites
Ou plutôt travail d'ambiance plutôt qu'une approche "chanson" ?

C'est exactement ça. Les textures, les ambiances, le mélange d'influences, une volonté presque progressive de tous les instants (et je ne parle pas de Dream Theater hein  Evil or Very Mad ). A partir des années 90 et surtout dans les années 2000, ça a été l'âge d'or pour ça dans le metal. D'où justement je pense le sentiment de "déclin" que ressentent souvent les hardos qui ont connus les 80'. Mais le genre est juste passé à autre chose en fait. L'approche "chanson" (qui personnellement me lasse très vite, même si c'est efficace) n'existe le plus souvent désormais qu'au travers de groupes/styles assez moyens (metalcore, repompe des années 80, etc...).

Genre Mr. Bungle ou Neurosis ?

K.

avatar
Date d'inscription : 14/03/2018
Messages : 13
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Et tombent les idoles...

le Jeu 23 Aoû - 22:02
Oui par exemple. Bon après j'ai horreur de Mr. Bungle personnellement, ça m'a toujours donné l'impression d'être un délire à la Zappa avec un peu de metal dans le bazar. Neurosis par contre on est en plein dedans, et à la différence de Mr. Bungle, ils ont entraîné tout un courant qui a brillé dans les années 2000 avec les Cult of Luna, Isis, etc...
Contenu sponsorisé

Re: Et tombent les idoles...

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum