Partagez
Aller en bas
avatar
Age : 26
Date d'inscription : 14/02/2018
Messages : 58
Voir le profil de l'utilisateur

Le petit Topic Illustré.

le Ven 11 Mai - 23:04
Et oui, l'autre façon de lire devait bien avoir son topic à lui, pour le coup. Ici, vous pourrez parler de Bande Dessinée. Ou d'illustré, c'est comme ça s'appelait au départ. D'ailleurs, niveau intérêt intellectuel, on était pas loin du vide intersidéral et en dessus des romans de gare. De la littérature pour chiottes, disaient certains.

Mais bon, depuis les efforts incroyables pour faire respecter la bande dessinée, c'est institutionnalisé. A tort ou à raison, peu importe.

Ici, les coups de cœurs du moment, la presse qui en parle (on a Les Cahiers de la BD maintenant), d'où que ça vienne (USA, Japon, Belgique, Afrique, Russie). Et niveau découverte insolite, alors là, lâchez vous. Après tout, il ne faut pas rester sur les vieilles gloires.

K.



avatar
The Sentinel
The Sentinel
Age : 47
Date d'inscription : 21/01/2018
Messages : 406
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.metalblabla.com

Re: Le petit Topic Illustré.

le Sam 12 Mai - 14:02
Mon Top 5… parce que j'ai pas lu trop de nouveautés ces temps ci (elles s'empilent sur mon étagère "à lire" en fait…)

- Les Gardiens / The Watchmen - Gibbons / Moore - La plus grande BD de tous les temps, le renouveau du comics US pondu par un anglais, toute la BD actuelle doit quelque chose à Moore… C'est énorme scénaristiquement parlant, c'est énorme en terme de narration et de construction, c'est d'une très grande richesse en terme de personnages, de psychologie, etc. Et le 11 septembre, tous ceux qui avaient lu Moore ont pensé à cette série.

- La quête de l'oiseau du temps - Loisel / Letendre - Le best de la fantasy pour ceux aiment ou pas la fantasy. Créatif, humain, poignant. Un classique (je parle du premier cycle, le deuxième n'est pas terminée et semble s'égarer un peu).

- La série "Donjons". Trondheim / Sfar - Les deux gars déconstruisent (eux-aussi) la fantasy, en faisant croire au lecteur (comme Kaamelott plus tard et via un autre support) qu'il lit "une BD comique". Perdu. Ça va bien plus loin et c'est à la fois techniquement brillant (3 époques visitées, passé / présent / futur, une multitude de personnages qui se croisent à différents âges, etc.) et très touchant.

- Le sommet des Dieux - Jiro Taniguchi - Une histoire de montagne, de givrés qui défient l'Everest, du dépassement, de la légende… Un très beau dessin "ligne claire ou presque", assez européen (pour les allergiques au manga) et encore un récit très humain.

- Blast - Larcenet - Un homme, un vagabond, obèse, cultivé, est interrogé par 2 flics pour meurtre. En 4 volumes, on remonte le temps et on découvre son parcours. Larcenet, clairement influencé par l'asie et je pense Taniguchi, prend le temps d'installer son récit, son personnage, son errance dans les villes et les campagnes avant de nous révéler si ce gars est coupable ou pas. Un coup de poing dans le ventre.
avatar
Victim of tchatche
Victim of tchatche
Age : 47
Localisation : 66
Date d'inscription : 14/02/2018
Messages : 111
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le petit Topic Illustré.

le Lun 14 Mai - 11:05
Je suis totalement largué en matière de BD, ne suit pas l'actualité et ne connait que très mal mes classiques; mais je citerai "Amer béton" de Taiyō Matsumoto comme ma BD favorite.
Une merveille de conte initiatique; faut se faire au style graphique très particulier de Matsumoto par contre, moi ça ne me dérange pas. "Printemps bleu" et "ping-pong "sont ses 2 autres grandes oeuvres.

Sinon, toujours dans les vilains petits canards au pays des Mangas, la série des Blame! par Tsutomu Nihei. Ovni cyber punk, très noir, assez Matrixien (avant Matrix) au graphisme superbe. Hermétique et quasi sans dialogues. 9 tomes+ 1 préquelle: "Noise"
avatar
Age : 26
Date d'inscription : 14/02/2018
Messages : 58
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le petit Topic Illustré.

le Mer 30 Mai - 19:58
Alors pareil, quelques classiques (Tintin, Astérix, Gaston, Spirou et Fantasio, Blade et Mortimer, Rubrique-à-Brac, Sin City, Les Schtroumpfs, etc.), mais j'aimerais quand même attirer l'attention sur deux ou trois titres qui valent le détour, toujours en cours ou finies depuis longtemps.


Charles Burns - Black Hole (1995-2005).

Un comics serpentant entre le terrain connu et les eaux troubles. En effet, c'est le titre le plus célèbre de l'auteur et vu le style graphique, je suis assez content d'avoir commencé par ça. Une petite ville américaine dans les 70's qui aimerait bien ne jamais changer : tout semble être à sa place, les ados flirtent dans leur coin, les aléas des études, les parents, etc. Cela tombe bien, Chris, une jeune comme les autres, va expérimenter le changement. Pour le moins pire et pour le pire. Et avec des gens à qui il apparait des furoncles, voir des membres supplémentaires, elle va apprendre ce que c'est d'être exclue. Vue comme un monstre. Lancinant, sinistre, loin des trucs adolescents soit trop sucrés (High School musical, les sticoms d'AB) ou trop déprimantes (La Dernière Séance). L'horreur s'invite, les filles ont la trouille du lendemain dans une ville où tous les jours se ressemblent. Superbe.
Il a été question d'une adaptation au cinéma par David Fincher, mais suite à l'accueil assez tiédasse pour Watchmen et Kick Ass, les producteurs se sont dit que ce genre de comics n'était pas un bon coup à jouer.

Kazuo Umezu - Je suis Shingo (1982-1986).

Pareil, à la lisière des genres : ici, la chronique ordinaire et la Science Fiction. Écrite par un des piliers du manga tout court (avec Osamu Tezuka, Leiji Matsumoto et Go Nagai), cette histoire d'humains et de machine arrive à nous plonger dans une atmosphère lourde et dérangeante sans verser dans le sous-Philipe K. Dick. A recommander, à rattraper avec toutes les autres œuvres du maître que nous offre le Lézard Noir.

Neil Gaiman & plein d'autres - Sandman (1989-1996).

LE monstre. LA seconde étape après Watchmen dans le grand plan de la Révolution de la Bande Dessinée américaine. Cette fois c'est bien un natif qui s'y attèle. Son coup de maître ? Changer de dessinateur à chaque fois selon le type de segment à raconter ? Classique, cartoon, kaléidoscope, abstrait, etc. Et le tout habité par l’œuvre de Shakespeare. Polars, mythologie, social, héroïsme, etc. Pour prolonger, il existe un spin off avec Lucifer (si si). Il a également été question de films, mais sans résultat.


Alejandro Jodorowsky & Juan Gimenez - La Caste des MétaBarons (1992-1998).

Alors là, je vois venir les fans du réalisateur/bdésite/drogué chilo-russo-français me dire qu'on pourrait mettre TOUTES les BDs avec Jodorowsky à recommander, genre Megalex et autres. Mais La Caste des MétaBarons, c'est un des rares spin offs dont on ne se fout pas. Avec l'Incal et les Technopères, cette série épique, tragique, strange et démeusurée (c'est le mot) consitue la réincarnation du projet Dune par Jodo. Ce dernier, après avoir lancé la vague des Midnight Movies, voulait changer les mentalités de la jeunesse en leur offrant une vision éclatée, débordante. Pensez donc : HR Giger, Dan O'Bannon, Moebius, Chris Foss (Alien), Salvador Dali, Mick Jagger, Orson Welles, le gratin des séries TV d'Asie, Pink Foyd, Magma, Mike Oldfield, Gong, et j'en passe (on devait même avoir Douglas Trumbull). Pour un film géant de 15h en moyenne et un traitement divergeant du livre de Frank Herbert. Annulé par manque d'argent et crainte des studios américains, le film a inspiré des armées de concepteurs/conteurs de SF et lancé la saga de l'Incal. L'histoire d'une caste de guerriers galactiques est à (re)découvrir.

Fred Bernard & François Roca Anya et le Tigre Blanc + La Malédiction de l'Anneau d'Or (2016-).

Un petit conte à découvrir et qui ne paie pas de mine. En fait, les illustrations sont le plus car elles sont MAGNIFIQUES.

Kamore Shiharama - L'Atelier des Sorciers (2016-).

Saoulé de l'omniprésence d'Harry Potter ? J'ai la solution pour vous : un manga avec une fille ordinaire qui va être poussé à un chamboulement... par le HASARD. Oui, vous avez entendu : pas de célébrité, pas de famille ou de destinée. Un monde bien sympathique et où des merveilles comme des dangers sont sur la voie de la magie.? Un des mangas du moment avec Flying Witch, Isabella Bird, Promised Neverland, Made in Abyss (un des meilleurs mangas de la décennie), DrStone ou encore Les Enfants de la Baleine.

Ah, et Philippe Druillet. Juste Druillet.

K.

avatar
Age : 47
Localisation : Occitanie
Date d'inscription : 17/02/2018
Messages : 36
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Le petit Topic Illustré.

le Dim 3 Juin - 16:11
Dans mes coups de cœur récents, même s'il ne s'agit pas forcément de nouveautés, je citerais trois comics dont deux avec Marc Millar au scénario.

Old Man Logan de Millar et McNiven. Les super-vilains ont gagné et se sont appropriés les États-Unis. Wolverine n'est plus, Logan est un fermier sans le sou, père de famille, rangé des griffes... Hawkeye, aveugle, vient proposer une dernière quête à Logan, en mal d'argent pour payer ses dettes au gang Hulk.
C'est ultra violent, donne une vision très sombre du monde Marvel.

Jupiter's Legacy (tome 1) de Millar et Quitely. Le difficile héritage et le mal-être d'enfants des plus grands super-héros. Les plus jeunes semblent surtout superficiels font les unes de la presse People, ont des contrats pub, picolent, se droguent... pendant que les vieux tentent de sauver le monde.

Oblivion (tome 1) de Kirkman et De Felici. Il y a dix ans, 300 000 habitants de Philadelphie ont soudainement disparus, happés vers une autre dimension. Ils tentent d’y survivre face à des monstres gigantesques. Le gouvernement a abandonné les recherches. Nathan Cole, lui, poursuit pourtant les missions de sauvetage afin de ramener les survivants…
Si le dessin est parfois brouillon (ce qui m'a un peu fait hésiter à le prendre), il sert finalement très bien l'ambiance, les personnages sont assez attachants, ambigus.
Contenu sponsorisé

Re: Le petit Topic Illustré.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum